vendredi 26 septembre 2014

Mon expérience du tissage

Création personnelle en boutique
On appelle ça "weaving"... forcément en amerloque, ça fait tout de suite plus branché ! Et encore plus délire, tu mets #wovenwallhanging sur Instagram et là, t'as l'air d'une VRAIE pro de la chose.

Enfin, bref ! nous on va appeler ça tissage, parce qu'en fait c'est d'une simplicité... toute relative !

Les enfants peuvent tout à fait pratiquer le tissage. Le tissage c'est simple : c'est passer un fil (laine, tissus, fibres...) entre les fils de chaîne (un coup au dessus / un coup en dessous !). En-fan-tin !

Pas besoin d'un métier à tisser ! Que nenni ! Des astucieuses ont inventé le métier à tisser en carton (à mon avis ce devaient être des maitresses d'écoles pour leurs petits élèves. Elles ont un esprit ultra pratique ! faillotage : bravo les maitresses !) : autrement dit, si tu habites à Paris, tu gardes tes cartons de livraisons de courses, si tu habites en province, ceux d'Amazon, Sarenza et autres marques qui livrent dans des cartons bien solides !

On ressort toutes ses fins de pelotes (quel bonheur de caser enfin toutes boules ébouriffées dans des sacs en vrac !!).

1- tu construis ton métier à tisser en carton ou en bois avec des clous (mon choix !)

Métier en cartonhttps://www.youtube.com/watch?v=vHGDa33zpOk

Planche + clous : On ne se marre pas en écoutant la voix du mec !!
https://www.youtube.com/watch?v=E3wVbqIsGss

2- tu ressors tes pelotes, tes vieux tee-shirts, les taies d'oreillers rétro trop moches, etc.

3- tu défais les noeuds des pelotes / tu découpes tes tee-shirts en bandes / idem pour les autre tissus

4- tu t'équipes d'une grosse aiguille à tapisserie + une fourchette ou un peigne (oui ! oui !!) à grosses dents + ciseaux... et c'est tout !

La fourchette et le peigne, c'est pour "tasser" les rangs et que ce soit tout zoli !


Bien sûr, le tissage version enfant est très vitre frustrante pour nous adultes créatives en pleine effervescence, comme nous. Et j'avoue que dès mon premier tissage, impossible de rester dans des lignes strictes, je suis partie en free style (je m'américanise !!) avec l'envie d'explorer le sujet à fond !

Mon 1er essai de tissage
Il est bourré de défauts : cintré sur les côtés, y'a un peu des trous -qu'on ne voit pas sur la photo !- le choix des couleurs, ma foi, je crois que j'étais tellement euphorique que je me suis un peu lâchée !!

Mais j'y suis très attachée, non pas parce que c'est le 1er, mais parce que mon chéri l'a trouvé "-magnifique, il fait hippie année 70"... je m'attendais plutôt à "- ça craint, ça fait vieux !!!"
Comme quoi, les hommes peuvent encore nous surprendre après de nombreuses années d'épousailles.


Ce que j'aime par dessus tout dans cet art... comment t'as dit ? ART ? Avec un grand A ??
Oui ! Parce que quand tu franchis l'étape du débutant qui aligne des bandes, ça devient un vrai jeu artistique. Outre le choix des couleurs et des matières, il y a l'agencement graphique des formes.

Certaines artistes du tissage dessinent leur projet et le glissent sous la trame pour le reproduire.
Moi je ne fais pas ça. J'aime le free style. Mais ça ne veut pas dire que j'ai pas muri le sujet pendant des heures (voire des jours) avant de me lancer. Comme je pratique le dessin et la peinture depuis longtemps -mon grand âge- que j'ai toujours été passionnée par le mélange des matières/textures et des techniques, imbriquer tous ces éléments est un sport créatif du cerveau dont je me délecte !

Perles en verre, laines, cotons, fibres diverses

Au delà de la dimension artistique, il y a une espèce de bien être à retourner à la source.
Le tissus, il y a bien longtemps était tissé à la main, sur des fils de trame avec un ou plusieurs fils de chaine.
Ca prenait des heures.
Ca prenait des jours... et plus... les femmes se regroupaient pour créer de grandes pièces et discutaient, se relayaient.
Le geste est répétitif mais apaisant. L'esprit s'évade. Les formes et les couleurs nous parlent...

Mélanger de vieilles dentelles chinées avec des fibres plus modernes

Tisser, c'est donc long. Il faut du temps. Passer 8 heures d'affilé à tisser, pliée sur sa planche à clous, c'est super dur physiquement.
J'ai testé = haut du dos/nuque/épaule gauche coincés pendant 3 jours !!
Donc, on commence, on prend son temps, et on arrête. On revient, on fait quelques rangs, on rêvasse et on repart, déjà à penser au prochain projet.
La course du temps n'est pas l'amie du tissage.

Bandelettes de tissu Liberty et autres matériaux

On peut dire que le tissage, c'est devenu tout de suite une passion pour moi.
Je pense que sans aller dans des formes compliquées (surtout pas au départ, il faut prendre le coup de main et avec le temps tisser régulier), on peut tout de suite se faire plaisir.
Choisir un joli assortiment de couleurs et les assembler sur des bandes horizontales de hauteurs différentes... une petite branche pour l'accrocher (et si t'habites en ville tu demandes à tes copines de t'en rapporter de leurs week-end à la campagne !!), un clou dans le mur et voilà une jolie déco hyper à la mode, esprit authentique / retour à la source... moi j'arrête de m'épiler et je fume des joints... années 70' quoi !!!! (j'plaisaaaante !! )

Pour en savoir plus, tu peux t'acheter ce livre très bien fait notamment pour concevoir des métiers à tisser de toute taille et forme en carton :

Clique pour voir en grand !

Tu peux aller dans mon dossier Pinterest pour voir des tutos, des idées, mes photos...
http://www.pinterest.com/esperluette/tissage-weaving/

Tu peux me poser des questions dans les commentaires et j'y réponds très vite.

Et si t'as pas envie de t'y mettre mais que tu en veux un chez toi, tu fais un tour dans ma boutique et tu craques ! ;-)


Allez, je file... nooon ! Je tisse !!!
Bises à toutes !


12 commentaires:

  1. Et tu n'as pas envie de passer à la vitesse supérieure? Dans les 70's , ma tante avait un immense métier à tisser chez elle, et je me suviens que ma mère faisait des stages l'été d'où elle revenait avec des dessus de lit, des plaids....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que le prix des métiers à tisser (de qualité), ça calme !!!

      Supprimer
  2. J'ai tissé, dans mon jeune âge, sur un vrai métier à tisser que mon mari avait fabriqué de ses belles mains... tes tableaux textiles sont très beaux. BRAVO et bon samedimanche, Esper'

    RépondreSupprimer
  3. joli travail et original
    bon we
    bisous

    RépondreSupprimer
  4. Je vais m'y mettre bientôt, c'est sur
    Excellent WE

    RépondreSupprimer
  5. C'est super joli...envie d'essayer of course, c'est juste une histoire de temps à trouver et à prendre :-D

    RépondreSupprimer
  6. J'aimerais bien essayer mais en grand pour faire au moins un plaid voir une couverture, car accroché au mur ce n'est pas trop mon style. Ca fait plaisir de voir ton enthousiasme en tout cas !

    RépondreSupprimer
  7. super, tu as trouvé un nouveau passe-temps en plus du reste, ça rend bien. Bisous à toi Esperluette, à bientôt

    RépondreSupprimer
  8. Coucou,
    Bravo, beau boulot !
    Pour information, une jeune artiste Hyéroise propose des stages/atelier d'initiation et d'approfondissement.
    Voici son site web : http://www.julie-robert.fr/
    Si d'aventure tu souhaites évoluer en groupe ^^
    bonne continuation,
    biz
    Marie

    RépondreSupprimer
  9. Oh merci pour tous les souvenirs qui me sont revenus à la lecture de ce billet ! En effet, petite fille, dans les années 75, on m'avait offert un petit métier à tisser. Les résultats étaient moins jolis que les vôtres... Bravo pour vos réalisations !

    RépondreSupprimer

Clique sur m informer en bas à droite de la fenêtre de commentaire (avant de le publier), pour être avertie quand je t aurai personnellement répondu !

Merci pour ton message !
A bientôt !

linkwithin



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...